Dialogue avec le secteur privé

Réunion du Forum consultatif du secteur privé du GAFI, Bruxelles 25-26 mars 2014

Bruxelles, le 26 mars 2014 - Le GAFI a organisé une réunion du Forum consultatif du secteur privé pour discuter de la mise en œuvre des mesures de  lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) énoncées dans les recommandations du GAFI, solliciter les commentaires sur les travaux du GAFI en cours, et échanger sur les questions de préoccupation ou d'intérêt spécifique pour le secteur privé.

La réunion était organisée par la Fédération bancaire européenne (FBE), et soutenue par l'Association européenne des banques publiques, le Groupement européen des banques d'épargne et de détail, l'Association européenne des banques coopératives, et Insurance Europe. Plus de 120 participants représentant le secteur financier et d'autres entreprises et professions soumises aux obligations de LBC / FT, et la société civile, ainsi que des représentants des membres du GAFI et des observateurs ont assisté à la réunion et fourni des commentaires précieux au GAFI sur les sujets suivants.

  • L'approche fondée sur le risque

Le GAFI a sollicité des commentaires sur la révision en cours des lignes directrices pour l'application de l'approche fondée sur les risques pour le secteur bancaire. Cette révision a pour objectif d’adapter les lignes directrices existantes aux recommandations révisées du GAFI qui ont été adoptées en février 2012. Ces discussions ont été une étape clé pour une compréhension commune de l'approche fondée sur les risques, et son application à la fois par les acteurs du secteur privé et par les pays, en particulier par les superviseurs. Le GAFI a également eu des discussions préliminaires avec des représentants des entreprises de services monétaires et les professionnels du droit sur l'élaboration de lignes directrices similaires pour ces secteurs.

  • Monnaies virtuelles

Le GAFI a mené une discussion avec des experts dans le domaine des monnaies virtuelles pour mieux comprendre la façon dont les monnaies virtuelles et leurs échangeurs fonctionnent, les risques associés de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme, les mesures prises par les pays et les institutions financières pour évaluer et atténuer ces risques, ainsi que les approches réglementaires actuellement envisagées. Cette contribution sera prise en considération par le GAFI dans la poursuite de son examen des monnaies virtuelles.

  • Listes de sanctions des Nations Unies

Le GAFI a rencontré des experts de l'Organisation des Nations Unies et du secteur privé pour discuter des moyens d'améliorer l'accessibilité technique et l'utilité des listes de sanctions des Nations Unies (voir également les recommandations du GAFI 6 et 7).

  • Les développements récents dans les travaux du GAFI

Le GAFI a informé les membres du Forum des activités et développements récents, y compris les résultats d'un récent dialogue entre les experts de LBC / FT et de protection des données qui a eu lieu à Bruxelles en début de semaine, l'adoption de procédures détaillées pour mener le 4ème cycle d'évaluations mutuelles du GAFI, et la publication des lignes directrices et de typologies, élaborées avec la contribution du secteur privé :

Le Forum consultatif du secteur privé joue un rôle important dans la promotion de la mise en œuvre efficace des recommandations du GAFI en réunissant des représentants de secteurs qui sont soumis à des exigences de LBC / FT (le secteur financier et d'autres entreprises et professions désignées), la société civile et les décideurs, pour échanger sur des questions d'intérêt commun. Le GAFI réitère son engagement à poursuivre le dialogue avec le secteur privé, et reconnaît la valeur que ces échanges apportent aux travaux du GAFI.