Inclusion financière

Lignes directrices révisees LBC/FT et la finance inclusive

Actualisation des lignes directrices sur le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et la finance inclusive

Le GAFI considère que la promotion de systèmes et de services financiers régulés est centrale pour la définition de régimes de Lutte contre le Blanchiment de Capitaux/Financement du Terrorisme (LBC/FT) efficaces. Toutefois, une approche excessivement prudente en matière de LCB/FT peut avoir pour conséquence involontaire l’exclusion du système financier formel d’activités et de clients légitimes.

En juin 2011, le GAFI a publié des lignes directrices visant à soutenir la définition de mesures de LBC/FT conformes aux objectifs d’inclusion financière, tout en respectant les règles globales de lutte contre le crime. A la suite de la révision de ses Recommandations en février 2012, le GAFI a adopté une version actualisée des lignes directrices en février 2013. Ce projet a été développé en coopération avec la Banque Mondiale et le Groupe Asie-Pacifique sur le Blanchiment de Capitaux (GAP).

Les lignes directrices visent à assurer que les contrôles LBC/FT n’empêchent pas les populations financièrement exclues ou desservies, y compris les personnes à bas revenus, ou localisées dans les zones rurales, ou sans papiers, à accéder des services financiers formels. Le document s’efforce de clarifier les Recommandations du GAFI applicables en matière d’inclusion financière, et illustre comment les Recommandations peuvent être lues et interprétées pour faciliter l’accès aux services financiers.

Les lignes directrices révisées reflètent les changements apportés aux Recommandations du GAFI en 2012, et se concentrent en particulier sur le renforcement de l’approche basée sur les risques, comme principe général et sous-jacent à tous les régimes LBC/FT. Le GAFI considère que la définition de systèmes LBC/FT fondés sur les risques constituera une étape clé pour les pays désireux de mettre en place des systèmes financiers inclusifs, et de donner accès à des services financiers appropriés à une part plus large de la population, incluant les groupes les plus vulnérables et défavorisés. 

Lignes directrices

World Bank