Rapport sur le niveau d'efficacité et conformité aux normes du GAFI

Rapport sur le niveau de efficacité et conformité aux normes du GAFI

Télécharger pdf ( 1,628kb)

Ce rapport historique donne un aperçu complet de l'état des efforts mondiaux de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et de la prolifération.

Le rapport est basé sur les données des rapports d'évaluation mutuelle du GAFI et des ORTG depuis 2013, qui ont évalué les forces et les faiblesses des cadres nationaux de lutte contre ces crimes.

Dans l'ensemble, le rapport constate que les pays ont fait d'énormes progrès dans l'amélioration de la conformité technique en établissant et en promulguant un large éventail de lois et de règlements pour mieux lutter contre le blanchiment de capitaux, le terrorisme et le financement de la prolifération. Les autorités nationales disposent ainsi d'une base législative solide pour "suivre l'argent" qui alimente la criminalité et le terrorisme.

En termes de lois et de réglementations, 76 % des pays ont désormais mis en œuvre de manière satisfaisante les 40 recommandations du GAFI. Il s'agit d'une amélioration significative de la conformité technique, qui s'élevait à seulement 36 % en 2012, ce qui démontre l'impact positif des processus d'évaluation mutuelle et de suivi du GAFI.

Toutefois, le rapport souligne également que de nombreux pays sont encore confrontés à des défis importants pour prendre des mesures efficaces en fonction des risques auxquels ils sont confrontés. Il s'agit notamment des difficultés à enquêter et à poursuivre des affaires transfrontalières très médiatisées et à empêcher l'utilisation de sociétés écrans et de trusts anonymes à des fins illicites.

Ce rapport a servi de base à la révision stratégique du GAFI, qui vise à rendre le prochain cycle d'évaluations du GAFI plus opportun, plus axé sur les risques et plus efficace. Le GAFI a fait le point sur les résultats du cycle actuel d'évaluations mutuelles (le 4e cycle) et a utilisé ces informations pour apporter un certain nombre de changements à la manière dont le GAFI évaluera les actions des pays lors du 5e cycle.

Parmi les changements qui seront apportés au 5ème cycle d'évaluations, on peut citer :

un cycle d'évaluation mutuelle nettement plus court, afin que les pays soient évalués plus fréquemment

un accent plus marqué sur les risques majeurs et le contexte afin de s'assurer que les pays se concentrent sur les domaines où les risques sont les plus élevés et

un processus d'évaluation de suivi axé sur les résultats, qui se concentrera sur des actions spécifiques pour lutter contre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et le financement des armes de destruction massive.

Plus d'informations sur: