Corée

Membre depuis 2009

En 2020, le GAFI et APG, membre associé du GAFI, ont évalué conjointement l'efficacité des mesures prises par la Corée pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, ainsi que leur conformité aux recommandations du GAFI. Le rapport a conclu que la Corée dispose d'un cadre juridique solide pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et pour confisquer les fonds impliqués.  Toutefois, la Corée doit faire davantage pour empêcher les fonctionnaires et les agents publics de blanchir les produits de la corruption.

Les mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme de la Corée

16 avr. 2020

Depuis sa dernière évaluation en 2008, la Corée a considérablement renforcé son cadre de LBC/FT qui donne désormais de bons résultats. Le pays doit renforcer son cadre LBC/FT pour s'attaquer aux délits fiscaux, aux entreprises et professions non financières et aux personnes politiquement exposées.

Disponible en anglais uniquement.

Principal(e) Ministère/Autorité représenté(e) au sein de la Délegation auprès du GAFI

également membre auprès de

Notations

Conformité technique

Des notations qui reflètent la mesure dans laquelle un pays a mis en œuvre les exigences techniques des recommandations du GAFI.

Corée Évaluation mutuelle - 2020

R.1 - Assessing risk & applying risk-based approach
LC
R.2 - National cooperation and coordination
LC
R.3 - Money laundering offence
LC
R.4 - Confiscation and provisional measures
C
R.5 - Terrorist financing offence
LC
R.6 - Targeted financial sanctions related to terrorism & terrorist financing
PC
R.7 - Targeted financial sanctions related to proliferation
PC
R.8 - Non-profit organisations
PC
R.9 - Financial institution secrecy laws
LC
R.10 - Customer due diligence
LC
R.11 - Record keeping
C
R.12 - Politically exposed persons
PC
R.13 - Correspondent banking
C
R.14 - Money or value transfer services
C
R.15 - New technologies
C
R.16 - Wire transfers
LC
R.17 - Reliance on third parties
C
R.18 - Internal controls and foreign branches and subsidiaries
LC
R.19 - Higher-risk countries
LC
R.20 - Reporting of suspicious transactions
C
R.21 - Tipping-off and confidentiality
C
R.22 - DNFBPs: Customer due diligence
PC
R.23 - DNFBPs: Other measures
PC
R.24 - Transparency and beneficial ownership of legal persons
PC
R.25 - Transparency and beneficial ownership of legal arrangements
LC
R.26 - Regulation and supervision of financial institutions
LC
R.27 - Powers of supervisors
C
R.28 - Regulation and supervision of DNFBPs
PC
R.29 - Financial intelligence units
C
R.30 - Responsibilities of law enforcement and investigative authorities
C
R.31 - Powers of law enforcement and investigative authorities
LC
R.32 - Cash couriers
LC
R.33 - Statistics
C
R.34 - Guidance and feedback
LC
R.35- Sanctions
LC
R.36 - International instruments
LC
R.37 - Mutual legal assistance
LC
R.38 - Mutual legal assistance: freezing and confiscation
C
R.39 - Extradition
LC
R.40 - Other forms of international cooperation
LC

C = conforme (compliant )  |   LC =  en grande partie conforme (largely compliant)     |   PC = partiellement conforme (partially compliant)   |   NC = non conforme (non-compliant)

Efficacité

Ratings that reflect the extent to which a country's measures are effective. The assessment is conducted on the basis of 11 immediate outcomes, which represent key goals that an effective AML/CFT system should achieve.

Des notations qui reflètent le degré d'efficacité des mises en oeuvre par un pays. L'évaluation est menée sur la base de 11 résultats immédiats, qui représentent les objectifs clés qu'un système efficace de LBC/FT devrait atteindre.

Corée Évaluation mutuelle - 2020

IO1
SE
IO2
SE
IO3
ME
IO4
ME
IO5
ME
IO6
SE
IO7
ME
IO8
SE
IO9
SE
IO10
ME
IO11
ME

HE = niveau d'efficacité élevé (high level of effectiveness)   |   SE = niveau d'efficacité significatif (significant level of effectiveness)   |   ME = niveau d'efficacité modéré (moderate level of effectiveness)   |   LE = niveau d'efficacité faible (low level of effectiveness)

 

Publications connexes

  • 1 juil. 2015

    Priorités pour la présidence coréenne 2015-2016 Mr. Je-Yoon Shin, Président du GAFI, a présenté ses objectifs pour l'année plénière du Corée 2015-2016.
  • 26 juin 2015

    Les résultats de la réunion plénière du GAFI, Brisbane, 24-26 juin 2015 Au cours de la dernière réunion plénière sous la présidence australienne, le GAFI a adopté un certain nombre de rapports, tels que les meilleures pratiques pour la lutte contre l'abus d'organisations à but non lucratif et des conseils pour l’application d’une approche fondée sur les risques aux monnaies virtuelles. Le GAFI a publié une déclaration sur le phénomène du «de-risking » ainsi que des déclarations mises à jour concernant les juridictions à haut risque et les juridictions non coopératives. Le GAFI a accueilli le Royaume d'Arabie Saoudite comme observateur auprès du GAFI.
  • 27 juin 2014

    Résultats de la réunion plénière du GAFI, Paris 25-27 juin 2014 Lors de la dernière réunion Plénière sous la présidence de la Fédération de la Russie, le GAFI a adopté plusieurs rapports, dont un rapport de typologies sur le risque pour le secteur à but non-lucratifs d'être utilisé à des fins de financement du terrorisme, ainsi qu'un rapport sur les définitions clés et les risques potentiels en matière de LBC/FT de la monnaie virtuelle. Le GAFI a également mis à jour ces documents publics concernant les juridictions susceptibles de constituer un risque pour le système financier international.
  • 27 juin 2014

    Evaluation mutuelle de la Corée: 8ème rapport de suivi La Corée était placée sous le processus de suivi régulier suite aux notations partiellement conformes et non conformes pour certaines des Recommandations essentielles et clés dans son rapport d’évaluation mutuelle. Depuis, la Corée a pris des mesures adéquates pour traiter ces défaillances et a par conséquent été retiré du processus de suivi régulier.
  • 26 juin 2009

    Évaluation mutuelle de la Corée Ce rapport est une synthèse des mesures en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux (LBC) et le financement du terrorisme (FT) en vigueur en Corée au moment de la visite sur place [2009/06/26] et immédiatement après. Il décrit et analyse ces mesures et indique par des recommandations comment renforcer certains aspects du système. Il établit également le niveau de conformité de la Corée avec les 40+9 Recommandations du GAFI. Le rapport et le synthèse du rapport sont disponibles en anglais uniquement.